dimanche 26 juillet 2009

Robes des années 50 - Coco Chanel

Pourtant, en 1954, âgée de 71 ans, elle accepte de rouvrir sa maison sur l'insistance de ses commanditaires, les frères Wertheimer, qui comptent sur sa présence pour relancer la vente des parfums. Par ce biais, elle renoue avec la création. Sa première collection est pourtant mal accueillie, dans la mesure où elle s’inscrit résolument à contre-courant du style « newlook » de Christian Dior. Négligeant les balconnets et les formes bouffantes qui faisaient le succès de ce style d'après-guerre, Chanel impose de nouveau des robes près du corps, une silhouette androgyne au service de vêtements sobres et raffinés.

Le tailleur de tweed, dont la veste à quatre poches - d'inspiration militaire - est décorée de boutons-bijoux et ornée d’une ganse de couleur contrastée, complété par une blouse de soie réalisée dans le même tissu que la doublure, des chaussures bicolores et un sac matelassé à chaîne dorée, façonnent la nouvelle silhouette Chanel qui deviendra un classique.

Première interview à la télévision de Mademoiselle COCO CHANEL dans son bureau...

sur la mode, sa prochaine collection, l'élégance, son don, son style et les imitations. A celle-ci succède une présentation des modèles de la collection 1959 par le mannequin vedette de Chanel, Marie-Hélène ARNAUD,
et d'autres mannequins. Phrase finale de Mlle CHANEL dans l'escalier sur la collection présentée :
Son style est copié partout dans le monde. Elle habille les actrices du moment, notamment Romy Schneider ou Jeanne Moreau dans Les Amants (1958) de Louis Malle, et Delphine Seyrig dans L'Année dernière à Marienbad (1961) d’Alain Resnais. Jackie Kennedy portait un tailleur Chanel rose lors de l'assassinat de son mari John F. Kennedy.

À partir de 1954, la création de bijoux est confiée à Robert Goossens. Parallèlement, de nouveaux parfums sont créés sous l’impulsion d’Henri Robert, nouveau « nez » de la maison, qui lance Pour Monsieur (1955), No 19 (1970) et Cristalle (1974).

Coco Chanel n'a pas d'appartement ni de maison, elle ne se sent pas chez elle dans le petit 2 pièces situé dans sa maison de couture. Elle s'installe alors dans une suite de l'Hôtel Ritz, pour des raisons pratiques tout d'abord, car l'hôtel est traversant entre la Place Vendôme et la Rue Cambon - juste à côté de la maison Chanel-, et certainement pour la luxueuse discrétion qu'offrent les grands palaces. Elle y séjournera fidèlement pendant une quinzaine d'années.

Mais Chanel est encore plusieurs fois confrontée à l’Histoire. Après les deux guerres mondiales, c'est la minijupe popularisée autour de 1965 par Mary Quant et Courrèges qui a fait l'effet d'une bombe et la met en colère. Rien n'y fera, « Mademoiselle » ne relèvera pas la jupe au-dessus du genou, car elle pense que les genoux sont laids. Elle continue donc de varier son classique tailleur avec des jupes sous le genou, faisant fi de la mode des midinettes de l'époque, qui importaient des apparences anglaises et américaines, véhiculées par la musique pop. Les défilés de haute-couture ont toujours eu lieu dans les salons du 1er étage du 31 rue Cambon dans un silence religieux, Coco, comme à son habitude, est assise sur les marches de l'escalier qui mène à l'étage supérieur, elle observe les réactions de ses clientes par le biais de miroirs qui tapissent les parois de l'escalier. wiki

1 commentaire:

  1. Very nice!! there is so much information on this blog keep posting good information like this so that I can come back every day for some new info...
    High Fashion Designer
    Thanks for a great job.

    RépondreSupprimer